le Centre Culturel Jacques Prévert vous invite à consulter son programme 2016-2017.

inscriptions auprès de Martine. attention nombre de places limité à 20 participants.

prix 10 €

Mercredi 20 décembre 2017 - soirée théâtre

 

 

 

 

 

Au théâtre du Rond-Point à 18h30

 

« Pierre PALMADE – Aimez-moi »

 

Autocar + spectacle + dîner au restaurant du théâtre – 60 €.

 

Inscription avant le 20 novembre.

Jeudi 25 janvier 2018 - soirée théâtre

 

 

tarif  : 50 € (spectacle et transport bus)

 

clôture des inscription le 26 septembre 

 

                      *******

 

LA CRITIQUE DE LA RÉDACTION

Par Armelle Héliot (Le Figaroscope)
 

Dans la grande salle du Théâtre de Paris commencent les représentations d’un spectacle épatant inspiré d’un chef-d’œuvre, La Garçonnière, film de Billy Wilder, écrit par ses soins et ceux du très inspiré I. A. L. Diamond, génie du scénario, sorti en 1960. L’adaptation est bonne, signée Judith Elmaleh et Gérald Sibleyras. Un superbe décor d’Édouard Laug apporte force et beauté à la représentation. Savantes tournettes, plusieurs plans, fonds changeants magnifiques – grâce à la vidéo –, cette machinerie très bien huilée permet de changer sans cesse de lieu, comme au cinéma. Les costumes années 1950-1960 de Brigitte Faur-Perdigou sont seyants. José Paul aime les comédiens. Jacques Fontanel, le voisin médecin, est parfait, comme son irascible épouse ! Jean-Pierre Lorit, fin et strict, compose avec une jubilation retenue le patron désinvolte et égoïste, Jeff D. Sheldrake. Claire Keim, ravissante et touchante, est une Fran Kubelik idéale. Elle sait être sexy et sentimentale, avec quelque chose de candide, une vraie héroïne à la Billy Wilder. Pour succéder à Jack Lemmon dans la partition de Calvin Clifford Baxter, il fallait un interprète qui ne craigne pas de passer pour un benêt. Un grand cœur, une certaine innocence, une facilité à se faire avoir, mais une sincérité et une intraitable énergie. Guillaume de Tonquédec se surpasse. Un très grand ­comédien, aussi virtuose que sympathique et qui a le sens du partage. Bref, répétons-le : courez au Théâtre de Paris !

 

 

COMPLET

 

Recherche Wikipédia

Loading

la galerie photo est ici

Actualité culturelle dans notre région

le blog